Vendéens, le combat n'est pas fini!

Publié le par Anne D

Chers amis, il y a bien longtemps que mes doigts n'ont pas effleuré mon clavier pour vous écrire ! Bercée par le train quelque peu mouvementé de ma vie étudiante, mes examens sont enfin finis, et avec mon diplôme en poche, je me replonge avec délectation dans les chapitres qui font de notre histoire, l'Histoire d'un peuple unique : le peuple français.

Bien entendu, ces différents chapitres sont Histoire du passé, Vie du présent et Avenir du futur. Ainsi, ces trois temporalités sont liées par des gens comme vous et moi parce que nous avons des ancêtres et que nous aurons des descendants, nous sommes responsables de ce qui se dit d'hier et surtout responsables de ce que nous ferons de demain.

Le 17 octobre 1793, Henri de La Rochejaquelein se battait à Cholet...

« Je ne vis dans ces hommes jadis si braves, si confiants, que de l'abattement et du désespoir, ils marchaient avec calme et résignation, comme des chrétiens au martyre, mais non plus comme des héros à la victoire. Je me dis : c'en est fait ! La dernière heure de la Vendée est sonnée ! » Ces quelques mots lâchés par l'officier vendéen Boutiller de Saint André lors de la marche vers Cholet étaient tristes d'une réalité cinglante, telle une prédiction. Malgré la victoire de La Rochejaquelein et de ses quelques 4000 hommes, d'Elbée, puis Bonchamps tombent, la traversée de la Loire est désordonnée. La guerre s'étendra par la suite au nord du fleuve avec la Virée de Galerne...Mais la rage de vaincre est étouffée par l'ombre de la république qui finit par s'étendre violemment laissant des milliers de morts derrière elle et ce, au nom des droits de l'Homme. Est-ce pour autant une page de l'Histoire qui se tourne ? Sûrement pas !

Cinq républiques plus tard, le combat vendéen est toujours en marche... d'une certaine manière, la crise de l'Eglise est la même qu'à l'époque, entre prêtres réfractaires et prêtres signataires autrefois, nous avons aujourd'hui en tant que catholiques, c'est à dire en tant que religieux ou laïcs, le choix entre suivre la société ou la contrer, accepter les lois qui vont contre la religion ou les refuser, accepter de rompre la cellule familiale ou tout faire pour la conserver, on peut accepter le modernisme, prôner le traditionalisme, associer les deux, préférer l'un à l'autre... Peut-être finalement est-ce le fait même d'avoir le choix qui est mauvais puisque l'on prend ce qui nous plaît là où ça nous arrange pour avoir le moins de contrainte possible ! Et en bon français pacifiste, on préfère ne pas trop se faire remarquer.

Mais arrêtons de se voiler la face, le combat est le même qu'il y a deux cents ans, nos églises sont brulées, pillées, nos cimetières profanés...et tout cela au nom de la laïcité. Personnellement la laïcité est un terme qui me donne la nausée (pour rester polie!), « conception et organisation fondée sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat et qui exclue les Eglises de l'exercice de tout pouvoir politique, administratif, et en particulier de l'organisation de l'enseignement », ce terme est employé à tout va, pour justifier l'anti-christianisme qui hante la France d'aujourd'hui. On peut citer par exemple les cas de : l'Eglise Saint Odile à Paris le 4 janvier dernier, en 2013 l'incendie d'une crèche dans une église de Rennes, et ce ne sont que de petits exemples lorsqu'on les confronte aux profanations des femens tels que les simulations d'avortement par ces femmes dénudées devant l'autel de l'église de La Madeleine à Paris... Pour tout cela quelles sentences ? Aucune, alors que si quelqu'un venait à commettre un acte minime contre la religion de l'Islam, procès, peines de prisons, amendes...les sentences pleuvent averses. Le simple fait de se tenir debout en silence comme peuvent le faire les veilleurs est considéré comme une atteinte à la république et à sa laïcité... Mais où sont donc nos braves vendéens ? Leur martyre n'a t'il servi qu'à remplir un chapitre de l'Histoire ? Nos ancêtres sont morts pour la France et nous, que faisons-nous pour elle ?

Je ne porte pas réellement le général de Gaulle dans mon cœur, mais comme le disait si bien Bon Papa (mon cher grand père), Charles de Gaule avait conscience d'une chose bien réelle : « les français sont des veaux », lorsque le général a prononcé cette phrase, je pense qu'il n'imaginait même pas à quel point cela peut être vrai aujourd'hui. Bon nombre de mes amis ne sont pas catholiques, ou du moins ne sont pas pratiquants, mais je sais qu'ils se battraient jusqu'à la mort pour préserver la culture chrétienne de la France.

Je suis allée à un concert avec des amis récemment, une centaine de personnes toutes avec des idées différentes, mais avec une même conception de la France, des tatouages parfois surprenants, mais en y regardant de plus près on voit des effigies de Jeanne d'Arc sur un avant bras, une devise sur une épaule, un drapeau sur un mollet... chacun sa manière d'exprimer son idée ! Traitez moi de fasciste, de raciste... Mais je ne suis qu'identitaire ! Musique à la consonance bien éloignée des chants vendéens de Barbelivien dont je vous ai déjà parlé, mais les paroles ne sont pas tellement éloignées et la finalité est la même, l'identité de la France réside dans son Histoire et dans nos actes.

La France est fille aînée de l’Église, oui la France est française... quel mal y a t-il à dire cela mes amis ? Pourquoi devrions nous avoir peur d'être français ? D'être catholique ? Ne sommes nous pas en France... ?

Le français est pacifique, égoïste, et je crois finalement que nous sommes inconscients... inconscients car nous sommes en train de détruire la France parce que nous ne faisons rien. Les vendéens se sont battus pour la monarchie et la Foi, les poilus se sont battus pour la France, les résistants se sont battus contre l'invasion allemande. Et nous, que faisons-nous ? Nous nous regardons tous, attendant que l'autre fasse un geste, nous félicitons les quelques courageux qui manifestent, se rassemblent, essaient de faire entendre leur voix... mais nous ne faisons rien. J'admets que tout s'oppose à ce que nous réagissions, pour la plus part nous avons une famille, des proches, des amis, un travail, des enfants... Moi la première j'ai plus d'une fois préféré me taire, vis à vis de mes proches, de mes études, de mes divers engagements...pourtant ce qui a fait la force des vendéens c'est l'union d'une même cause, une levée en masse du peuple alors que tout était contre eux... aujourd'hui tout est contre nous. Il n'y a qu'à regarder le témoignage du brigadier chef de la ville de Lyon : après avoir exprimé son opinion, c'est à dire après avoir exprimé la vérité, il aura fallu peu de temps pour que sa hiérarchie et la justice ne le détruise. Comme on peut le comprendre dans la vidéo suivante, l'Etat français le condamne à une « mort civile et professionnelle » (https://www.youtube.com/watch?v=uMG6ftQwQ4E#t=171 ).

Je n'ai vécu qu'un quart de siècle et je ne suis pas très optimiste pour l'avenir de la France, mais dans le fond j'y crois, et je sais que vous aussi ! Un jour, plus ou moins proche, quelque chose réussira à unir le peuple de nouveau et la France se relèvera. Parce que, ne nous leurrons pas, la France tombe et pour le moment nous avec... ! Si comme moi, vous aimez l'Histoire de France pour les actes glorieux et courageux qui ont défendu notre patrie, alors défendez l'Histoire et racontez la. Racontez à vos enfants et petits-enfants comment les vendéens ont préféré mourir avec honneur plutôt que de vivre dans la honte, racontez à vos amis ce qui se cache derrière le sacré cœur vendéen, la beauté d'une croyance religieuse et la fierté d'un peuple... donnez à votre entourage le goût de la vérité et défendez la.

Pour terminer sur une note plus joyeuse, je vous met en lien une vidéo que j'ai pu visionner récemment... et qui, je l'admets, m'a assez amusée... il y en a quelques-uns qui ont du cran et qui défendent leurs idées avec bien des façons pour se faire remarquer !

http://www.dailymotion.com/video/x11yibp_paris-france-14-07-2013-les-homen-de-republique-a-palais-royal-ltl-news_news

N'oubliez pas, chers amis, de noter dans vos agendas la date du 28 janvier à venir, comme l'année précédente, le cercle de la GACR fera dire une messe pour Henri de La Rochejaquelein. Nous essayerons sûrement cette année de nous retrouver en suivant autour d'une belle tablée, mais nous avons encore le temps de voir venir cet événement !

En vous remerciant de votre fidélité,

Pour la France,

La GACR.

Commenter cet article

xavier 23/10/2015 12:50

Notre combat est éternel, hors du temps. Le règne de Satan sera vaincu et la France fera de nouveau alliance avec le Roi des Cieux. Courage on les aura!

Richard 17/10/2015 11:34

Chère Madame,

Je suis entièrement d'accord avec votre article. Le problème est qu'il manque un leader pour mener à bien la victoire finale de la France sur ses ennemis ( N.O.M.- Franc-Maçonnerie qui est son bras armé, et tous ces politiciens vendus à ce système ). Mais, la France ne peut pas mourir, et, Dieu agira de telle façon qu'il renversera ces suppôts de Satan et rétablira dans sa Très Grande Majesté, l'Unité de la France, qu'incarne la Monarchie de Droit Divin.

De cela, soyez en sûr, lorsque le moment sera venu.

Amitiés Royalistes,